Cardiologie Notre implication au quotidien, contre les maladies cardiovasculaires

Cardiologie
Cardiologie

Chez Bayer, nous nous engageons jour après jour dans la prise en charge des patients et l’observance des traitements liés aux maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité en France et dans les pays industrialisés, avec plus de douze millions de décès par an dans le monde. Un chiffre qui est en baisse au fil des années.

Les progrès médicaux et une meilleure prise en charge des patients permettent de diminuer le nombre de victimes des maladies du cœur et des artères.

Depuis l’invention de l’aspirine, chez Bayer, nous orientons nos efforts sur les maladies cardiovasculaires et plus particulièrement sur les maladies du cœur, des artères, des poumons et du système veineux. Pour nous, l’objectif est d’optimiser les traitements actuels, mais aussi de mieux connaître et maîtriser les processus liés à la coagulation et à la formation des caillots sanguins.

Pour nous, l’engagement Bayer va au-delà des traitements que nous mettons à la disposition des patients. Nous nous devons aussi :

  • d’alerter et de sensibiliser sur les symptômes pour créer des réflexes en cas de situation d’urgence ;
  • d’accompagner les patients dans leur parcours de santé, le bon usage et l’observance de leurs traitements, avec l’aide des professionnels de santé ;
  • d’améliorer la qualité de vie des patients, par des traitements qui permettent de continuer de vivre normalement en pensant moins à leur à leur maladie.

Cette démarche, qui découle directement de la philosophie et de l’approche de Bayer : Science For A Better Life1 , vise à soigner et éviter les risques de récidive de ces maladies trop souvent citées :

  • pour les artères du cerveau : accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • pour le cœur : fibrillation atriale (FA) ou arythmie ;
  • pour les poumons : embolie pulmonaire (EP);
  • pour la circulation sanguine : phlébite ou thrombose veineuse profonde (TVP).

Accident vasculaire cérébral (AVC) : agir VITE !

L’AVC se manifeste par la perte soudaine et rapide d’une ou plusieurs fonction(s) cérébrale(s), suite à un problème de circulation sanguine au niveau du cerveau.

Bayer s’implique dans la prévention, le traitement pour limiter les risques de récidive. On distingue deux sortes d’AVC :

  • L'infarctus cérébral, ou AVC ischémique. Il survient lorsqu'un vaisseau sanguin se bouche au niveau du cerveau et n’assure plus son oxygénation (à cause d'un caillot par exemple).
  • L'hémorragie cérébrale, ou AVC hémorragique. Dans ce cas, c’est un vaisseau sanguin qui se rompt et provoque un saignement dans le cerveau.

Des conséquences graves, parfois fatales

Certaines fonctions cérébrales sont directement touchées lors d’un AVC : Visage paralysé, Inertie d’un membre, Troubles de la parole, En urgence appelle le 15 !… Les fonctions cérébrales peuvent être plus ou moins atteintes, voire complètement perdues, selon la gravité de l’accident et le délai d’intervention. En effet, le pronostic d'un AVC dépend avant tout de la rapidité de sa prise en charge.

Il est donc essentiel de repérer les symptômes et de connaître les gestes indispensables à faire en cas d’AVC. En cas d’AVC, VITE LE 15 !

Découvrez en images et en chanson, les signes d'alerte de l'accident vasculaire cérébral

Prévenir la formation de caillots sanguins

Adopter un mode de vie approprié est une première démarche pour agir. Il est aussi possible d’aider à fluidifier la circulation sanguine. Chez Bayer, nous avons mis au point des anticoagulants, pour diminuer le risque de formation de caillots.

L’AVC en quelques chiffres, en France2 :

  • 1 à 2 % de la population française
  • Plus de 100 000 nouvelles victimes, chaque année.
  • 33 000 décès chaque année.


Fibrillation atriale ou arythmie, 5 fois plus de risque de faire un AVC

La Fibrillation atriale ou FA, se manifeste par un trouble du rythme cardiaque, des battements irréguliers du cœur avec parfois une augmentation de la fréquence cardiaque.

A cause de cette maladie, le sang risque de stagner dans une partie du cœur appelée oreillettes et favoriser ainsi la formation d’un caillot sanguin.

Avec 5 fois plus de risque de faire un AVC , il faut détecter au plus vite la FA, et rester particulièrement vigilant. Son importance varie selon l’âge, le sexe, la préexistence d’une maladie chronique (hypertension artérielle, diabète…) ou d’une maladie cardiaque ou vasculaire.

Une maladie peu connue et silencieuse

60% des Français n’ont jamais entendu parler de la FA. Elle n’est souvent détectée qu’au cours d’un examen de routine ou à la suite d’un AVC. Les patients atteints de FA peuvent éprouver : fatigue, palpitations, essoufflement, douleurs thoraciques… mais une grande partie des cas de fibrillation atriale, sont asymptomatiques : les personnes qui en souffrent ne ressentent rien de particulier.

Un AVC causé par une Fibrillation atriale est un AVC plus grave

Une priorité : prévenir le risque d’AVC

Suite à un diagnostic, confirmé par électrocardiogramme, on peut envisager un traitement à base d’anticoagulants. Il faut également être attentif à son état général, mener une vie saine pour éviter des facteurs de risques et respecter un bon suivi médical.

Avoir une Fibrillation Atriale (FA), c'est 5X plus de risque de faire un Accident Vasculaire Cérébral (AVC ).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : www.faattention.com


Embolie pulmonaire : une urgence médicale

Difficilement identifiable, et sans symptômes vraiment spécifiques, on parle d’embolie pulmonaire quand un caillot de sang bouche une ou plusieurs artère(s) pulmonaire(s). C’est une urgence médicale qui peut entraîner un manque d’oxygène et des complications cardiaques.

L’embolie pulmonaire est une pathologie fréquente, avec un fort taux de récidive qui peut être fatal dans 79% des cas.

Des situations à risque

En milieu hospitalier, environ 1 décès sur 10 est dû à une embolie pulmonaire. Elle peut arriver de manière soudaine lors d’une intervention chirurgicale, notamment orthopédique ou cancéreuse, ou à l’occasion d’une affection médicale aiguë.

Des symptômes soudains

Les symptômes apparaissent brutalement et peuvent être : des difficultés à respirer, un essoufflement, des douleurs dans la poitrine, des palpitations, une syncope (évanouissement)… Ces signes ne sont pas toujours identifiables au début de la maladie et sont souvent révélés à un stade avancé. En cas de doute, il est primordial de consulter un médecin.

Des complications et des risques de récidive

L’embolie pulmonaire s’accompagne d’un risque d’hypertension artérielle pulmonaire post-embolique chronique ; ce risque augmente en cas de récidive.


Phlébite ou thrombose veineuse profonde : la prévention d’abord

Généralement localisée au niveau du mollet, la phlébite est la conséquence d’un caillot de sang qui bouche la veine de la jambe, totalement ou en partie, empêchant le sang de circuler normalement.

Les causes de phlébite sont multiples :

  • après une intervention chirurgicale ;
  • une immobilisation prolongée ;
  • maladie ;
  • long voyage en avion…

Attention, si une partie ou l’ensemble du caillot situé dans le membre se détache et migre jusqu’aux poumons, la situation peut se complexifier et conduire à une embolie pulmonaire.

Des symptômes peu connus

66% des Français ne peuvent pas citer ces 3 principaux symptômes :

  • douleur ressentie au niveau de la jambe,
  • jambe lourde,
  • gonflement au niveau du mollet.

D’autres signes sont : rougeur, dilatation des veines superficielles de la jambe, peau chaude au toucher.

De bonnes pratiques pour prévenir la phlébite

Pratiquer une activité physique, mettre des bas de contention, éviter de fumer, des gestes simples qui éloignent les situations à risque. Parallèlement, un traitement anticoagulant peut être prescrit à titre préventif.

La phlébite, 3 signes pour réagir

A l’occasion du 47ème congrès du Collège Français de Pathologie Vasculaire, chez Bayer, nous avons lancé une campagne d’information pour sensibiliser le grand public aux 3 signes de la phlébite et inviter chacun à consulter un médecin, au plus vite, en cas de doute.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : http://laphlebite.fr/


Focus ALTO

Favoriser l’observance avec ALTO (Agir contre Le Thrombus et pour l’Observance) pour améliorer la prise en charge des maladies cardiovasculaires.

Dans notre démarche d’accompagnement tout au long de leur parcours de santé, nous proposons aux patients et aux professionnels de santé des outils pédagogiques sur certaines maladies cardiovasculaires et les modes d’administration des traitements adaptées.


Redirection

Vous allez être redirigé vers une page extérieure au site Bayer Pharmaceuticals France. Nous ne pouvons être tenus pour responsable du contenu disponible sur le site que vous allez visiter.